Bienvenue sur le Forum officiel de l'AFE. Le Forum est en accès libre en consultation et est ouvert aux adhérents pour les interventions.
Pour plus d'informations ou pour adhérer, visitez le site de l'association : http://www.france-ekbom.fr/
N.B: le forum est un espace d'échange et de partage d'informations médicales, mais qu'il n'a pas vocation à remplacer la consultation et la prescription du médecin.

Sifrol LP

Vos questions concernant les traitements pour soulager le syndrome des jambes sans repos.
jean-claude_9009
Réponses : 3
Inscription : jeu. août 08, 2019 7:43 am

Sifrol LP

Message par jean-claude_9009 » mer. juil. 01, 2020 1:08 pm

Bonjour, J'approche les 70 ans, je suis atteint du SJSR depuis plus de 50 années et cette maladie touche plusieurs membres de ma famille. Après qlqs années sous Ropinirol 1,5 puis 2 mg et celui ci perdant son efficacité, mon médecin m'a prescrit du Sifrol que j'ai progressivement augmenté jusqu'à 0,36 mg. Devant, là encore une détérioration de son action j'ai baissé la posologie à 0.18 mg. Mon médecin me propose éventuellement du Sifrol 0,26 mg LP ! Mon questionnement est ce type de traitement est il compatible avec le SJSR et donne t'il des résultats ? Vaut il mieux pratiquer l'alternance Ropinirol - Sifrol en restant dans des dosages le plus bas possible ? Si des membres de l'association ont vécu ces situations, pouvez vous me faire un retour d'expérience afin que j'en parle avec mon médecin.
Merci, bien cordialement à tous.

Jean-Claude

magali_9398
Réponses : 5
Inscription : lun. juin 29, 2020 6:34 am

Re: Sifrol LP

Message par magali_9398 » mar. sept. 08, 2020 5:42 am

Je suis en sevrage de sifrol... La galère totale. J'étais à 0,52 en LP, depuis 10 ans. J'ai baissé à 0,09 puis arrêt total durant presque une semaine. Je n'ai pas tenu. Au lieu de diminuer, les crises se sont intensifiées, pour devenir ingérables. Plus de repos, ni le jour, ni la nuit. Alors, j'ai repris 0,09, toujours aussi difficile, et depuis 2 soirs 0,18 base . Et là, enfin, je peux dormir,et plus d'impatiences. Alors un conseil, si je puis me permettre : n'augmentez pas les doses. Il y a une forte dépendance aux ADs, un effet paradoxal non négligeable. Je vais essayer, plus tard, de baisser, pour stopper définitivement . Mon médecin traitant m'avait fait un protocole sur 5 mois (mais il m'avait avoue' ne rien connaître à cette pathologie) . Que je n'ai pas suivi, accélérant le mouvement. Arriverais je à me passer d'un ttt ? J'en doute, ayant une forme très sévère de sjsr. J'en souffre depuis 43 ans.. Bon courage.